Test du Roborock S8

9/10

Note de la rédaction

Où acheter au meilleur prix ?
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
POINTS POSITIFS
  • Système de navigation abouti
  • Détection d’obstacles optimisée
  • Silenceux
  • Bonnes performances d’aspiration sur de nombreux sols
  • Nombreuses options de personnalisation
  • Bonne autonomie
POINTS NÉGATIFS
  • Absence de station de vidange
  • Manque de pièces de rechange
  • Réservoir à poussière un peu petit

DESIGN

8

Disponible en noir et en blanc et de forme ronde, cet aspirateur robot laveur prénommé Rocky affiche de jolies finitions. Grâce à son design assez compact, il va dans les coins plus difficiles, et longe bien les plinthes. Si sa hauteur le permet (environ 10 cm de haut), il se glisse aussi parfaitement sous un meuble, un chauffage ou des tuyaux légèrement surélevés.

Roborock S8

Le réservoir d’eau se trouve à l’arrière de l’appareil tandis que pour accéder au compartiment à poussière, il suffit de lever le capot. Les accès sont optimisés pour l’utilisateur, et tout est simple à remplir ou à vider. Comparée à la version précédente, la capacité du réservoir d’eau claire reste inchangée (300 ml) mais celle du compartiment à poussière est inférieure (400 ml contre 470 ml pour le S7).

Par contre, l’absence de station de vidange fait défaut à ce prix-là, nous privant ainsi du vidage et du remplissage automatiques (les versions S8+ (uniquement poussière) et S8 Pro Ultra en possèdent). En plus, il n’y a pas d’alerte indiquant si le réservoir d’eau est vide (même si sa couleur transparente permet de surveiller cet aspect). Et si le réservoir à poussière n’est pas régulièrement vidé par l’utilisateur, cela diminue fortement les performances du robot. 

L'accès aux rouleaux sur le Roborock S8

Il s’équipe également d’une brosse latérale avec poils et d’une nouvelle brosse DuoRoller, c’est-à-dire 2 brosses en caoutchouc tournant en sens inverse et chargées de capturer encore mieux les saletés (y compris les poils d’animaux), tout en évitant d’emmêler les cheveux et les nœuds. Malheureusement, cela ne suffit pas puisque les cheveux se coincent tout de même pas mal dedans. Autre point négatif, le S8 vient sans pièces de rechange.

Malgré ces reproches, nous avons trouvé chaque élément simple à mettre et à retirer, ce qui facilite l’entretien de l’aspirateur et son utilisation. D’ailleurs, vous trouverez sur l’application, une estimation des heures et du pourcentage restant pour chaque composant (filtre, brosse principale et latérale, etc.) avant son remplacement. Ces valeurs sont néanmoins théoriques et seulement basées sur le nombre d’heures d’utilisation. 

Réservoir d'eau du Roborock S8

En plus, grâce au support vocal, une voix indique quand on retire ou replace un élément. Ce support est disponible dans 20 langues et le volume est réglable, même si on l’a trouvé peu audible dans les environnements plus bruyants. 

L’appareil est également compatible avec Alexa, Google Home et Siri. Par conséquent, il répond aux commandes vocales et s’intègre parfaitement dans une maison connectée. 

 

FONCTIONNALITÉS

10

Ce modèle intègre 3 boutons, mais c’est l’application (disponible sous iOS et Android) qui gère en majorité l’aspirateur via sa connexion Wi-Fi. Nous l’avons ainsi facilement appairé et nous avons toujours bénéficié d’une connexion très stable entre les 2 appareils.

Les 3 boutons physiques du Roborock S8

En ouvrant l’application, nous avons fait 2 constats : sa prise en main est simple et elle est très riche en fonctionnalités. Rocky est ainsi capable de gérer jusqu’à 4 étages d’une maison ainsi que différents types de sols (avec reconnaissance automatique). En utilisation, il indique toujours la zone de nettoyage (en surface et selon l’unité choisie), le niveau de batterie restant et le temps de nettoyage actuel.

Pour améliorer la cartographie déjà très précise, il est également possible de créer des zones interdites, des murs invisibles, de fusionner ou diviser les pièces de la maison, de modifier la disposition des meubles ou le type de sol, etc. Bref, un véritable travail d’architecte.

Maud analyse le Roborock S8

Par ailleurs, il y a 4 niveaux d’aspiration (Silencieux, Normal, Turbo, Max, et même Max+) et 3 niveaux d’intensité de frottement (Faible, Moyen et Intense). Plusieurs modes d’évitement d’obstacles sont aussi disponibles selon si vous avez des animaux domestiques, des objets plus fragiles, etc.

Parmi les autres options de paramétrages, on retrouve des réglages relatifs aux tapis (nettoyage en profondeur, élévation dynamique, ignorer les tapis, boost de puissance, etc.) et pour le reste, on peut choisir de nettoyer suivant le sens du plancher ou non.

Captures d'écran de l'application du Roborock S8

La programmation ne s’arrête pas là puisqu’on peut définir des horaires pour ne pas être dérangé ou un créneau de nettoyage ainsi que des lieux (total, pièce, zone) et des routines avec des usages spécifiques (aspirer, laver, aspirer puis laver, etc.). Vous pouvez suivre le parcours standard ou privilégier un nettoyage rapide.

Pour une zone plus spécifique, il est possible de définir une cible et d’y aller directement, ce qui vous fera gagner un temps précieux. Une autre option serait de profiter du contrôle à distance et de le télécommander directement via l’application. 

Roborock S8 n'est pas très haut

Un historique des nettoyages est disponible sur l’application. Enfin, une sécurité enfant peut être activée pour verrouiller tous les boutons du robot.

 

PERFORMANCES

10

Selon nous, la cartographie (disponible en 2D ou 3D) fait un excellent travail et se révèle très précise et réaliste, sans nécessairement passer par tous les coins de la maison, mais simplement en scannant les environs grâce à ses capteurs radars lasers (dont un Lidar), sa lumière structurée en 3D et à l’imagerie infrarouge. Le S8 repère rapidement les obstacles et les dangers, et il détecte les endroits où il est susceptible de se coincer et suggère des zones interdites pour éviter ces petits endroits pièges. Durant notre test, nous avons constaté très peu de blocages et nous avons pu suivre ses déplacements en direct.

Selon les dires de la marque, avec son nouveau système d’évitement d’obstacles Reactive 3D (caméra située à l’avant), il est censé assurer la détection d’objets au sol (des chaussures, des balances, des pieds de mobilier, des multiprises, des excréments et jouets d’animaux domestiques et des câbles de téléphone). Seulement, lors de notre test, nous l’avons vu passer sur un câble USB et même le coincer dans ses brosses, ce qui contredit un peu les affirmations du fabricant (bien qu’il ne l’avale pas).

Mis à part ces rares manquements, nous n’avons pas grand-chose à lui reprocher en ce qui concerne la détection d’objets. Durant nos essais, nous l’avons vu contourner minutieusement des pieds de table/chaise, une sacoche, une petite plante et des chaussures. Rocky a même réussi à passer au-dessus des pieds traineaux d’une chaise. 

L’identification des objets est souvent correcte, et l’indice de certitude est intéressant. Par ailleurs, il n’est pas impacté par les variations d’éclairage dans les pièces grâce au traitement infrarouge.

Le Roborock S8 possède des capteurs anti-chutes

En plus, quand il arrive près d’un obstacle, il peut compter sur son pare-chocs à capteurs de pression pour s’approcher en douceur et ainsi éviter la chute des objets. La détection de chute est également très efficace avec ses capteurs de vide sous le robot, lui évitant ainsi les chutes dans les escaliers. 

En ce qui concerne les performances d’aspiration, sa puissance maximale est de 6000 Pa, soit plus du double que celle de la version précédente. 

Pour le lavage, avec sa serpillère à vibration sonique VibraRise, Rocky frotte les sols avec une vitesse de 3000 tours par minute et une pression élevée constante. Selon la marque, il élimine les taches séchées jusqu’à 30% plus efficacement que les robots traditionnels.

Sur le tapis, nous avons pu tester en plaçant 100 g de sel, 100 g de riz et 50 g de café. La première observation intéressante, c’est qu’il soulève la vadrouille jusqu’à 5 mm et booste la puissance d’aspiration pour une meilleure efficacité. 

Voici les résultats de nos tests sur tapis sur une surface de 1 m² :

QUANTITÉTEMPS D'ASPIRATIONRÉSULTATS
100 g de sel3’42”99 % (Très peu de grains restants mais non visibles à l’œil nu)
100 g de riz3’10”99% (une dizaine de grains restants)
50 g de café3’09”99% (7 grains restants seulement)

Sur le parquet, nous avons suivi le même processus de test, en y ajoutant des cheveux, du ketchup et de la boue. Pour le lavage, nous avons utilisé une intensité de frottement intense et un parcours approfondi+. Voici les résultats obtenus : 

QUANTITÉTEMPS DE NETTOYAGERÉSULTATS
100 g de sel2’40”99 % (quelques grains mais rien de visible à l’œil nu)
100 g de riz2’30”99 % (maximum 10 grains restants)
50 g de café2’57”100 %
Cheveux2’33”3-4 cheveux restants mais excellent résultat
Traces de ketchup5’05”Quelques traces de gras restantes
Boue5’00”Quelques traces de boues dues aux roues qui ont pris la saleté

Le S8 a mis 14 minutes pour nettoyer une zone de 12 m². Seule ombre au tableau, c’est le rejet de quelques saletés en fin de lavage, et aussi quelques résidus qui restent bloqués à l’entrée du réservoir de poussière. En outre, il ne pourra pas éliminer certaines taches incrustées depuis plusieurs jours et se destine donc plutôt à des tâches d’entretien régulier. Mais globalement, on peut se montrer satisfaits de ses bonnes performances.

Test du bruit du Roborock S8

Côté bruit, gain de puissance est synonyme de bruit plus élevé. S’il conserve tout de même un bon rapport puissance/bruit et reste dans la norme, le mode Max+ pourrait en revanche en déranger plus d’un si vous travaillez ou regardez la télévision. Voici nos résultats pris avec un sonomètre à une distance d’environ 1 m du robot : 

TYPE DE SURFACEMODE NORMALMODE SILENCIEUXMODE MAX+
Tapis67 dB/78 dB
Parquet61 dB57 dB72 dB

 

AUTONOMIE

8

Roborock annonce une autonomie d’environ 180 minutes, donc à peu près 3 heures d’utilisation. Lors de notre test, nous avons en effet atteint cette donnée avec des réglages normaux. Pour être exact, nous avons subi une perte de 7 % en 14 minutes d’utilisation pour nettoyer une zone de 12 m². L’endurance est donc au rendez-vous, ce qui permet de nettoyer de plus grands espaces.

Gardez tout de même à l’esprit que l’autonomie varie grandement en fonction du type de sol, et de l’intensité d’aspiration et de frottement. Avec une puissance et une intensité de frottement maximales, l’autonomie peut alors être réduite de moitié.

Lorsque le nettoyage est terminé ou que la batterie est faible, il revient automatiquement à sa station de charge, et il reprend, si besoin, sa tâche lorsqu’il récupère une énergie suffisante.

Pour économiser la batterie, vous pouvez choisir de recharger l’aspirateur en dehors des heures de pointe afin de réduire votre facture d’électricité. En ce qui concerne le temps de charge, prenez patience, car il met 5 à 6 heures pour une recharge complète.

Conclusion

9/10

En bref, cet aspirateur robot laveur est une version améliorée de la précédente génération. Avec désormais une double brosse, une aspiration plus puissante, un système de reconnaissance d’obstacles amélioré et des options de personnalisation toujours plus généreuses, il fait partie des meilleures références du marché, surtout si vous avez des tapis ou des animaux domestiques, ou si vous êtes bordélique.

Très endurant, il peut couvrir aussi bien de petits espaces comme des grands avec tous types de sols. Seule l’absence de station de vidange est à déplorer.

POINTS POSITIFS
  • Système de navigation abouti
  • Détection d’obstacles optimisée
  • Silenceux
  • Bonnes performances d’aspiration sur de nombreux sols
  • Nombreuses options de personnalisation
  • Bonne autonomie
POINTS NÉGATIFS
  • Absence de station de vidange
  • Manque de pièces de rechange
  • Réservoir à poussière un peu petit
Où acheter au meilleur prix ?
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites